RÉSISTER AU CHANGEMENT

RÉSISTER AU CHANGEMENT

Ce n’est pas le changement qui est douloureux. C’est la résistance au changement qui le rend ainsi. La vie est faite de changements et rien ne reste jamais à son état d’origine. Tout bouge, mute, évolue, à chaque seconde. C’est souvent parce que ne l’acceptons pas le changement, que nous le transformons en épreuve.  Pourquoi s’obstiner à nager à contre courant, au lieu de se mettre au diapason avec la vie ?


LA RÉSISTANCE EST LA PREMIÈRE ÉTAPE DE TOUT CHANGEMENT. 

Il est normal que vous vous sentiez effrayés à l’idée de devoir entreprendre des changements dans votre vie. La nouveauté, l’inconnu, le fait de devoir casser vos habitudes pour agir pour vous-même peut paraitre effrayant.  Ce que vous devez comprendre aujourd’hui, c’est que pour vivre de nouvelles choses, il vous faudra faire de nouvelles choses. Vous êtes la seule personne qui puisse agir pour vous.

Le travail sur soi, est le plus difficile, car il n’implique que nous, face à nous-même. Il n’y aucun enjeu, aucune concurrence, aucune reconnaissance extérieure. Souvent, nous nous engageons sur ce chemin mais notre capacité à changer vraiment, peut-être vite remise en question, face à la discipline. Comprenez aujourd’hui que la persévérance, la régularité et la rigueur sont des qualités indispensables à tout grand changement.

A chaque fois que vous ferez de nouvelles choses, votre esprit conscient mettra tout en oeuvre pour vous ramener vers l’ancien : c’est à dire ce qu’il connait. Et, IL se mettra en marche, en vous, une sorte de lutte intérieure. Votre subconscient fonctionne avec les données de votre passé, pour lui ce qui est rassurant c’est ce qu’il connait.  Il est tout à fait normal alors, d’être au départ confronté à de nombreuses résistances, qui pourront prendre différentes formes dans notre réalité.

COMMENT SE MANIFESTENT LES RÉSISTANCES DANS MA RÉALITÉ ? 

  • Nos croyances limitantes, qui nous empêchent d’évoluer au delà de nos idées :  Cela ne se fait pas, ce n’est pas bien, cela prendra trop de temps, cela représente trop de travail, c’est trop loin, c’est trop cher, ce n’est pas mon genre…”
  • Les suppositions: à propos des autres ou de la vie, pour justifier notre résistance  ” Ouais mais moi, je suis comme ça, c’est trop tard, cela n’arrangerait rien, je vais être obligé de changer complètement, mon cas à moi est différent des autres, personne ne saurait réagir face à ma colère, personne ne peut m’aider, je ne veux pas déranger les autres …”

  • Les excuses et les prétextes : que nous utilisons pour justifier notre non-action par des prétextes, ainsi nous abandonnons notre pouvoir aux autres et à la vie :
    « J’attends que ce soit le moment, ce n’est ni l’endroit ni le moment, je n’ai pas assez de temps, je n’ai pas les bons outils, je le ferais dès que j’aurais ça ou ça, je n’ai pas été éduqué comme ça, je le ferais demain … »
  • Les idées reçues : dont nous pouvons nous servir pour nous limiter
    «  trop vieux, trop jeune, trop gros, trop maigre, trop pauvre, trop sérieux, trop bloqué, trop intelligent… »

  • La Procrastination, est une technique d’ajournement, le fait de toujours remettre à plus tard, repousser sans cesse le moment d’agir, de se mettre en action, de se prendre en main.
     “Je le ferais plus tard, Là je n’ai pas les idées en place, j’ai déjà beaucoup trop de choses à faire, Dès que j’aurais terminé, Le moment est mal choisi, c’est trop tôt ou trop tard… »
  • Nier tout besoin de changer :
    « Non mais tout va bien pour moi, Je ne peux rien faire par rapport à ça, Cela n’a pas bien marché la première fois, A quoi cela servirait-il de changer, Peut-être que le problème disparaitra tout seul… »
  • Il y a aussi toutes sortes d’actions ou non-actions qui peuvent témoigner de votre résistance : comme changer de sujet de conversation, quitter la pièce, aller aux toilettes, arriver en retard, repousser le problème en faisant autre chose …

 

Le plus souvent, c’est la peur qui constitue la plus grande résistance la peur de l’inconnu.

«  Je risque d’échouer, C’est trop difficile, Je ne suis pas encore prêt, Je n’en ai pas les capacités, Que penseront les autres si je change ? Je n’en sais pas assez, Je risque d’en souffrir, On risque de me rejeter, Je n’ai pas assez d’argent, Je ne veux pas montrer que j’ai un problème,  Je ne serais pas parfait … »

Comprenez maintenant que celui qui ne fait rien, n’aura rien, et notre changement sera possible, dès lors que nous aurons décidé consciemment, d’agir pour nous-même ! 

Pour avancer sur cette voie plus positive, il est essentiel d’être prêt à se débarrasser de nos vieilles habitudes. La résistance n’est pas quelque chose de négatif si on arrive à la dépasser. Il faut la voir comme quelque chose à comprendre et une opportunité de se dépasser soi-même. Pensez que tout est là en fait,  pour nous permettre d’évoluer vers nous-même !

J’ai personnellement rencontré beaucoup de résistances, tout au long de mon cheminement, et j’en rencontre encore, au fur et à mesure de mes changements. J’ai appris à prendre le temps pour m’observer. Je l’entends, je la reconnais et je m’interroge, voir si je suis prêtes à la libérer. 

 

POURQUOI EST-CE QUE C’EST PIRE QU’AVANT ?

Lorsque nous essayons de nous libérer de nos schémas de pensées, de nos croyances et nos conditionnements, la situation peut aussi paraitre empirer pendant un certain temps, et j’aimerais vous rassurer sur ce poinT.

Je l’ai vécu au début de mon changement et j’avoue que cela me laissait complètement perplexe. Je travaillais sur un domaine et c’était complètent l’inverse qu’il se produisait. Souvent même, au but d’une dizaine de jours de travail sur un aspect, ce soit la pagaille, me faisant parfois douter du bon fonctionnement des choses, ou de l’utilisation que j’en faisais.

Alors oui, au début de nos changements, il est tout à fait possible que les choses nous semblent pires qu’elle n’étaient au départ.  Peut-être que vous aussi, vous avez vécu cela : travailler à améliorer tel ou tel aspect, et c’est tout à fait l’inverse qui se matérialise dans notre réalité.

Je comprends, que cela puisse nous amener à s’interroger sur le fonctionnement des choses.  Et pourtant, ce n’est pas une mauvaise chose en soi, vous devriez y voir un signe que la situation commence à évoluer.J’ai appris a y voir un signal de l’univers, le “déclenchement”, le signe clair que le travail que vous avez commencé agit et fonctionne !

C’est aussi le signe, qu’il vous faut continuer sur cette voie. Il vous faut poursuivre votre travail. Ne vous contentez pas de faire remonter les choses à la surface, libérez tout ce qui doit l’être ! Et persévérez jusqu’à ce que la situation s’améliore et qu’elle prenne la direction que vous avez choisi. 

 

QUELQUES EXEMPLES LES CHOSES PEUVENT ALLER À L’INVERSE DU BUT VISÉ:

  • Tomber malade ou se blesser alors que nous travaillons sur la santé
  •  Perdre son portefeuille ou faire face à des frais inattendus, alors que le travail se porte sur plus d’argent et d’abondance
  • Se disputer, couper des liens, juste quand on travaille à améliorer nos relations
  • Perdre son emploi alors que nous essayons justement d’améliorer nos capacités et notre créativité
  • Travailler à se libérer d’une émotion et devoir y faire face plus intensément

 

Si vous faites face à ce genre de situation (et cette liste n’est bien sur pas exhaustive) je vous encourage à persévérer, à continuer de faire ce que vous avez commencé.

 

Ayez confiance au fait qu’aucun de nos efforts ne reste vain. 

 

Je dis souvent que le négatif qui est en nous doit bien sortir d’une manière où d’une autre.  C’est ensuite que les nouvelles idées s’installent. Soyez patients.

Le vrai changement vient d’une envie profonde de rompre avec une vie qui ne nous correspond plus. Alors, persistez avec calme et patience chaque jour dans cette direction que vous avez choisi.

Mon conseil, est de “chasser un lièvre à la fois” pour éviter les “débordements” ! Quand j’ai démarré, je traitais tous les aspects de ma vie en même temps, et sincèrement je trouvais que tout allait de travers. Puisque chaque action entraine une réaction et que nous libérer de l’ancien, va réveiller nos résistances, prenez le temps de traiter un à un les différents aspects de votre vie.


Si vous avez des difficultés à avancer dans la direction que vous avez choisi, s’il ya des choses qui semblent vous échapper ou vous dépasser, vous avez la possibilité de me solliciter pour qu’on en parle ensemble.

Si vous avez des questions, merci de les poser en commentaires sous cet article, c’est avec plaisir que je vous répondrez.

Apprenez à définir vos propres priorités, à prendre du temps pour vous, à vous écouter. Il est toujours temps d’agir pour soi. Peu importe où vous en êtes aujourd’hui.

 

 

 


Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu
– que vous fassiez référence à mon site http://www.flore-power.fr
– que vous mentionniez mon nom en tant qu’auteur : Flore Cuny, Flore Power

Share Button


7 thoughts on “RÉSISTER AU CHANGEMENT”

  • Ouf…..je viens de comprendre en lisant ceci plus haut..pourquoi j’ai des problèmes de peau depuis qq temps…je demandais à mon âme de me donner une réponse et j’attendais qu’Elle réponde….j’ai eu ma réponse en lissnt ce texte que j’ai eu de la difficulté à ouvrir, dû faire des recherches sur google….persévérance…
    Je mettais ce problème sur le dos du stress vécu dans qq situations..mais en lisant et comprenant que des changements s’opère en moi, mon corps résiste en me donnant un problème de peau..inutile de te dire que j’ai pleuré tout au long de la lecture…MERCI encore Flore d’être sur ma route et me permettre d’être moi, authentique..je n’en reviens pas les decouvertes que je fais…je suis très reconnaissante à la vie de te connaître, j’en ai fait des choses et lu des livres, mais Ho’oponopono est ce qui m’a été le plus bénéfique….ce qui m’a conduit à toi et je ne me souviens plus comment j’en suis venue à toi mais c’est le plus beau cadeau que je me suis fais….❤️🌺

  • Bonjour Flore,
    Ce texte sur les resistances me remet les idées en place. Tu nous en avait déjà parlé, mais cela me fait du bien de relire sur ce sujet.
    C’est exactement ce que vivons lors de changements. J’ai un projet à long terme je dirais, et ce que je ressent vis à vis de l’organisation à venir est un copier/coller de ce que tu décris.
    Mais, si tu te rappelles de notre dernier échange, je vis actuellement en Guadeloupe et il nous faut trouver une heure par rapport au décalage horaire.
    Ce serait un grand plaisir de pouvoir en échanger avec toi.
    Alors, à très bientôt. Vis de beaux moments avec ton compagnon et votre ti bout.
    Je t’embrasse, Fabienne (Lys)

  • Bonjour,
    Je me reconnais bien dans vôtre article. Je suis @ J12 du défi. Et je vie une période difficile du point de vue physique. Je persévère, mon corps s exprime de façon assez intense. mais peut être que Je ne fais pas les choses comme il faudrait ? Ou je suis dans une phase de résistance ? Un tât de questions….
    Merci

    • Bonjour Mélanie
      Il est tout à fait normal que le corps nous parle durant tout le processus.
      Allez chercher la cause émotionnelle en cas de douleur ça vous donnera des indications sur la libération qui est en train de se faire. Mon conseil est d’accepter nos limites physiques, de se mettre à l’écoute du corps en se donnant un repos suffisant et de bien s’hydrater !
      Cet article pourra vous éclairer sur ce que vous vivez : https://florepower.mailys-lopez.com/eft-positif-leffet-papillon/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *