LES BONHOMMES ALLUMETTES : entre soi et soi

LES BONHOMMES ALLUMETTES : entre soi et soi

COUPER LES LIENS ENTRE SOI ET SOI 

Si tu es abonné à mon blog, alors la technique des bonhommes allumettes n’est plus un secret pour toi ! Sinon, je t’invite vivement à le faire sur la page d’accueil pour ne pas en perdre une miette  🙂 

J’ai récemment partagé avec toi comment utiliser les bonhommes allumettes pour couper les liens avec une personne et avec une situation.

Mais sais-tu qu’il est aussi possible d’élargir la méthode et de l’utiliser les bonhommes allumettes pour couper les liens entre deux parties de toi qui s’opposent ?


Ce peut-être un problème que tu voudrais régler, un comportement, une habitude que tu voudrais éradiquer, une émotion récurrente que tu as du mal à gérer ou bien encore l’opposition du mental quand on est pris dans les manipulation de l’égo
(ah la la cet égo sabotteur 😈 )
Tu pourras l’appliquer à tout ce qui vient déstabiliser ton équilibre intérieur.

 

Et même étendre ce procédé pour couper les liens qui nous relient aux objets ou aux animaux !

 

C’est toujours la même base que pour couper les liens avec une autre personne.
Il te suffit de te dessiner par deux fois, en inscrivant sous le bonhomme de gauche “Moi, avec le problème” et sous le bonhomme de droite  “Moi libéré du problème  Bien sûr, il te faudra remplacer problème par ce que tu souhaites traiter ^^

Exemple : Moi, avec mes problèmes financiers et Moi, libre financièrement
Moi, avec la maladie et Moi, complètement guéris 
Moi, avec mon addiction et Moi, définitivement libéré 
Moi, sous les manipulations de l’égo et Moi, en paix 

 

Bien sûr, cela ne réglera pas tous tes problèmes sans autre part active mais cela te permettra de prendre du recul pour voir plus clairement les choses, de sortir de ta propre emprise qui te voile la face, t’empêchant de voir les solutions et de faire les compréhensions qui te permettront d’évoluer. 

Ce procédé est une manière de couper avec la partie de nous qui porte le problème.

 

COMMENT JE PROCÈDE ?

Tu auras besoin d’une feuille de papier, d’un stylo, de crayons de couleur / feutres si tu le souhaite  (ce n’est pas obligatoire pour que ça fonctionne) et d’une paire de ciseaux.

Nous effectuerons une libération par exercice, donc par dessin.
Note que tu peux, si tu le souhaite, réaliser plusieurs exercices dans la même journée, sans traiter le même aspect deux fois.  Il n’est pas conseillé de faire le travail pour quelqu’un d’autre. Il est essentiel que nous fassions partie du processus.

 

  • Je prends un instant pour faire le vide en moi, quelques respirations conscientes, lentes et profondes pour revenir “ici et maintenant”
  • Sur une feuille de papier, je me dessine, sur la partie gauche. Je me nomme.
    J’inscris mon nom et prénom. 
  •  Autour de moi, je dessine un “cercle de lumière” demandant que le meilleur se fasse pour moi dans cette situation. ( je dessine un cercle bien fermé, entouré de petits rayons lumineux, un peu comme un soleil )
  • Sur la partie droite, pour représenter la situation je dessine un rectangle en longueur, 
    Je donne un titre à la situation. De la même manière que dans l’étape précédente, je dessine aussi un cercle de lumière et ses rayons, demandant que le meilleur se fasse pour cette situation.
  • Je dessine un grand cercle et ses rayons de lumière pour m’entourer avec la situation, comme sur le dessin. A ce moment là, je demande que le meilleur se fasse selon l’ordre divin.
  • Je trace les liens d’attachement conscients et inconscients (avec ou sans les couleurs) : ils sont tracés au niveau des 7 centres énergétiques appelés aussi chakras. On commencera du chakra racine ( de couleur rouge, situé à la base) pour remonter chakra par chakra, jusqu’au chakra coronal situé sur la tête, de couleur violet)
  • Je prends un instant pour faire le vide en moi, je respire consciemment et je pense une dernière fois à la situation ou à la personne concernée.
  • Avec la paire de ciseaux, je coupe la feuille en deux, bien au centre de bas en haut 
  • Je prends à nouveau un instant pour ressentir ce qu’il se passe en moi.
    Je peux ressentir des émotions qui remontent, recevoir des images, revoir certaines scènes liés à la situation.  Je peux avoir envie de pleurer.  Comme pour les autres procédés “J’accueille ce qui est et je le laisse émerger, lui faisant une place dans mon espace intérieur ” sans chercher à fuir ou à étouffer mes émotions.

 

voilà ce qu’il te faut obtenir avant la découpe (avec les rayons de lumière en plus ^^) :

 

 

EN COUPANT LES LIENS, JE RÉCUPÈRE MON ÉNERGIE, JE LÂCHE PRISE ET JE PEUX ALORS DIRIGER PLUS FACILEMENT MON ÉNERGIE OÙ JE VEUX !

 

Pour la dernière étape, deux options s’offrent à toi

1.  Déchirer chaque partie, et les jeter dans des poubelles séparées (pour ne pas re-mélanger les énergies que vous venez couper )

2. Brûler les papiers, par le rituel de purification par le feu (personnellement, je les brûle l’une après l’autre et je remets les cendres à la Terre.)

Le rituel de purification par le feu ou rituel du feu guérisseur, va transmuter et ramener à l’état de poussière vers la terre toutes ces énergies. 

La plupart du temps, il nous suffira de réaliser l’exercice une fois, et pour ressentir très vite un regain d’énergie et un mieux être vis à vis de la personne concernée. Si tu souhaites le refaire, je te conseille d’attendre toujours deux ou trois jours. C’est important de faire sa part et de lâcher-prise pour que l’énergie puisse faire son travail.

Après l’exercice ou dans les heures qui suivent, tu pourras ressentir un regain d’énergie, un mieux-être. Tu pourras aussi lâcher des émotions. Accueillir ce qui est te permettra de retrouver de la fluidité en toi.

En matérialisant ici, les liens par le dessin, c’est tout un travail de libération consciente et inconsciente qui va se faire en nous.  Tout travail d’écriture, quel qu’il soit est, comme une sorte de contrat que l’on signe avec soi-même et le processus s’ancre profondément en nous !

Alors libère toi maintenant !  A tes crayons !

N’hésite pas à faire un retour de ton expérience en commentaire !

Je te remercie de partager cet article si il t’a paru utile ❤️

 

 

 


Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu
– que vous fassiez référence à mon site http://www.flore-power.fr
– que vous mentionniez mon nom en tant qu’auteur : Flore Power

 

Share Button


2 thoughts on “LES BONHOMMES ALLUMETTES : entre soi et soi”

    • Bonjour Annabelle,
      Oui absolument, vous pourrez répéter l’opération plusieurs fois : vous et les personnes concernées, vous et votre timidité, et vous et l’ensemble de la situation. Prenez le temps de lire les 3 articles sur les bonhommes allumettes et à me faire un retour de votre expérience. Je vous souhaite une belle libération 🙂

Répondre à FP_1984 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *