ILS L’ONT FAIT : LE TÉMOIGNAGE DE SYLVIE CAMPILLO

ILS L’ONT FAIT : LE TÉMOIGNAGE DE SYLVIE CAMPILLO

Je suis heureuse de partager aujourd’hui le témoignage de Sylvie Campillo, que j’accompagne depuis un an et demi maintenant.

Membre du groupe Vivre Bien, elle a su par un travail au quotidien se libérer de ses blessures et donner un nouvel élan positif à sa vie.
Elle est pour moi, un bel exemple que la volonté peut tout transcender.
Elle nous prouve à son tour, qu’il est possible de transcender les difficultés et d’avoir une vie avant et une vie après.

Elle nous donne, au travers de son histoire, une belle leçon d’humilité, nous montrant qu’il ne revient qu’à nous, d’avoir le courage de nous regarder en face , de guérir nos blessures, pour pouvoir abandonner nos souffrances. Et peu importe ce que l’on a vécu, elle nous prouve que c’est possible …

Aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’émotions qu’elle nous partage son histoire. Quelle puisse vous donner la force et l’espoir là où parfois, il semble un peu nous manquer.  Du fond du coeur, je souhaite que ces lignes vous donnent l’élan d’agir enfin pour vous : 

 

 

Je m’appelle Sylvie et j’ai 57 ans et c’est avec beaucoup d’émotion que je dresse un bilan sur ma vie. J’ai vécu une enfance heureuse, entourée de mes proches, mes parents étaient unis et aimants. Je suis née 10 ans après ma soeur trisomique.  Vers 12 ans,  mon père m’a dit : “Tu es venue au monde pour t’occuper de ta soeur, lorsque nous ne serons plus là”. Avec tout ce que je sais aujourd’hui, j’ai conscience que cette phrase a conditionné le reste de ma vie.

Je me suis mariée à 22 ans, heureuse et amoureuse. J’ai donné naissance à deux enfants : une fille née en 1986 et un fils en 1989.

Et puis, les évènements de la vie se sont enchaînés : D’abord le décès de mon père en 1985, puis le décès de ma soeur en 1997, et pour finir le décès de ma mère en 2005.

Après 17 ans de vie commune, mon divorce aura certainement été l’épreuve la plus difficile de ma vie et celle de mes enfants. Je l’ai vécu comme une véritable déchirure, une trahison, un abandon : il a quitté le domicile conjugal pour se mettre en couple avec une autre femme, qui avait aussi deux enfants. (ensemble ils auront eu également deux enfants, le premier est né alors que nous n’étions même pas divorcés.)

J’ai peu à peu perdu pied, entre le travail, la maison, les enfants que l’on se déchirait. Je me suis complètement repliée sur moi, enfermée dans ma souffrance et noyée par les difficultés financières et de toutes sortes. Mon échappatoire aura été l’alcool, dans lequel je me suis réfugiée pendant plus de 20 ans.

En 2007, la lumière se lève sur ma vie, ma fille met au monde une magnifique petite fille. Cette naissance a comblé ma vie de joie, m’a apporté tellement dans ces moments où il était difficile pour moi, de trouver du sens à la vie.

En Février 2015, Ma fille de 29 ans, met fin à ses jours. Son suicide a fini de me mettre la tête sous l’eau, me plongeant dans une plus grande douleur alors, que celle que j’avais vécu jusque là. J’ai traversé une grave dépression, pendant 10 mois il ne s’est rien passé, anéantie par la douleur, je n’étais plus capable de rien.

Depuis ce jour-là, je ne travaille plus. J’ai été sous traitement médical pendant plus de deux longues années (anti-dépresseur, anti-anxiolytique, somnifère et toujours mon addiction à l’alcool ). Et c’est à ce moment là de ma vie, que j’ai rencontré Flore, autour des obsèques de ma fille. C’est à partir de là, qu’elle est entrée dans ma vie. Patiemment, elle m’a guidé à la découverte du Ho’oponopono, (Méthode de guérison ancestrale hawaïenne) une méthode qui a changé mon existence en quelques mois, grâce à ces quatre mots d’amour, et même, à mon grand étonnement.

Flore m’a accompagné comme une amie d’abord, essayant de m’initier à sa philosophie de vie positive. Puis en tant que thérapeute, je travaille avec elle, à raison d’une séance individuelle par semaine depuis le mois d’octobre 2016. Ce travail m’a permis d’avancer à la rencontre de moi-même. Je me suis libérée de mes souffrances et de mes émotions négatives et moralement je vais bien mieux. J’ai pu identifier les mémoires familiales et me libérer peu à peu de mes conditionnements. Nous avons travaillé, par ordre d’importance, en enlevant une à une, couche après couche, toutes les blessures qui ont occasionné de la souffrance dans ma vie.

Il y a un peu plus d’un an, je me suis laissée tenter à rejoindre le groupe (Vivre bien c’est penser bien), ce qui m’a permis de m’ouvrir et de m’intéresser à d’autres méthodes de développement personnel. Je participe aux défis collectifs et j’ai intégré la notion du travail de 21 jours. C’est très motivant pour moi d’être plusieurs à faire ces défis, cela me permet d’aller au delà de ce que je ferais toute seule.

La compréhension et la pratique de la Loi d’Attraction, la mise en application de ses outils (chèques d’abondance, boite magique, parchemins…) m’ont permis d’évoluer vers une nouvelle manière de vivre la vie.
Et aujoud’hui, il est plus facile pour moi de me projeter dans le futur.

Je me suis initié au Reiki (méthode de soins énergétiques par imposition des mains) en suivant le premier degré. J’ai conscience que l’auto-traitement ainsi que les différents soins reçus et échangés, ont nettement contribué à mon évolution de conscience. Je pratique aussi la méditation en groupe à distance ou avec les médiations guidées que je choisis sur Youtube. Cela apaise mes pensées et m’apporte un bien-être, contribuant à mon équilibre.

J’ai aussi beaucoup de satisfaction de réaliser l’accomplissement de mes désirs, notamment les premières réalisations matérielles positives de ma boite magique !

Je travaille aussi, depuis un temps certain, chaque jour, avec mes propres affirmations positives. Je les ai crée sur mesure pour me défaire d’anciennes habitudes (notamment de l’alcool) et pour en intégrer de nouvelles. Ma première affirmation était : “Je me libère de ma dépendance et je choisis la liberté”. Et je suis tellement heureuse de vous dire que cette nouvelle programmation mentale s’est intégrée en moi et que cet objectif est atteint !

JE SUIS ABSTINENTE À L’ALCOOL DEPUIS AVRIL 2017 !

Et le plus beau dans tout ça, c’est que cette libération s’est faite dans la douceur. (en plus d’un traitement médical pour cette addiction) C’est sans lutte, que je me suis peu à peu détachée de ce besoin, pour m’en délivrer complètement. C’est pour moi, celle-ci, la plus grande victoire !

Lorsque j’écris ces lignes, je mesure le chemin parcouru et je suis fière de moi. Les résultats sont là, bien visibles aux yeux de tous, et ceux qui m’ont connu dans le passé me disent ” Tu vas mieux et ça se voit !”

A présent, c’est une nouvelle vie qui a commencé pour moi, une renaissance, une nouvelle chance et j’aspire à la paix. J’ai pris conscience de la richesse de tous ces moments, ces attentions, ces petites choses que je ne regardais pas avant.

J‘arrive à ressentir de la gratitude envers tout ce qui m’entoure et c’est le coeur grand ouvert que je dis MERCI à l’Univers.

J’ai décidé de m’aimer, de m’accepter telle que je suis et d’accepter ce qui est. J’ai choisi de profiter pleinement du moment présent. J’ai retrouvé le goût et l’envie de vivre, de sortir, et même…de rencontrer le partenaire idéal… !

 

Je sais que je suis prête à m’ouvrir aux changements.


A ceux qui pensent que le jeu n’en vaut pas la chandelle, j’aimerai vous dire que nous devenons ce que nous pensons, ma douleur m’a enfermé dans une spirale qui aura duré 20 ans et je suis heureuse de m’en être sortie.
A vous qui hésitez encore à vous prendre en main et à agir pour vous, je vous dirais ” Essayez et agissez, c’est possible !”
Chaque pas de fait, a rendu tout cela possible pour moi. Sylvie C.

 

Un grand Merci à toi Sylvie, d’avoir partagé ton histoire avec moi !

 

Abonnez-vous au site pour rester informés des nouveaux témoignages à venir !

 

 

 

Share Button


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *